L’UFC organise son premier événement en France en septembre

L’UFC a annoncé qu’elle organisera son premier événement en France le 3 septembre à l’Accor Arena de Paris, après une bataille de dix ans avec les autorités françaises.

Le président Dana White a déclaré mardi : “Je suis tellement excité d‘organiser notre premier événement à Paris en septembre prochain. Ce sera une incroyable nuit de combats et un événement historique épique pour les athlètes et les fans.”

White a souligné la croissance de l’UFC – dont le siège social est aux États-Unis – en Europe, affirmant qu’il y a 3,8 millions de fans en France.

La marque d’arts martiaux mixtes organise des événements à Londres – et auparavant en Allemagne à Cologne jusqu’en 2009 – et a déclaré qu’elle travaillait à l’organisation d’un combat en France depuis près de dix ans.

Pendant une grande partie de cette période, l’UFC a essayé d’obtenir la reconnaissance officielle par les autorités françaises du MMA, qu’elle a obtenue en 2020.

“Dans les mois à venir, l’UFC continuera à travailler en étroite collaboration avec la Fédération française de boxe et la Fédération française des arts martiaux mixtes pour promouvoir l’impact positif du MMA en tant que sport”, ajoute le communiqué.

La France a déjà des athlètes qui participent à l’UFC, notamment Ciryl Gane, qui est devenu le premier athlète d’origine française à se battre pour le titre de champion poids lourd de l’UFC, contre Francis Ngannou. Le pays compte également la Niçoise Manon Fiorot dans la catégorie des poids mouche, ainsi que Benoit Saint-Denis et le combattant franco-russe Nassourdine Imavov.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.