Le Tour de France est dans un mois : Où en sont les favoris pour le maillot jaune ?

Le compte à rebours du Tour de France 2022 a commencé et les principaux favoris se sont entraînés en altitude et ont préparé les étapes de montagne.

Effectivement, la 109e édition du grand tour français débutera le 1er juillet à Copenhague et se terminera sur les Champs-Élysées le 24 juillet. Le Giro d’Italia étant désormais dans le rétroviseur, la machine à fabriquer du Tour va bientôt se mettre en marche.

Le prochain rendez-vous est le Critérium du Dauphiné, où de nombreuses stars du Tour s’affronteront pour la dernière fois avant de rejoindre le Danemark. Le Tour de Suisse accueillera également une poignée de coureurs du Tour.

À un mois de l’échéance, où sont les favoris du Tour et quelle est leur approche de la lutte pour le maillot jaune ?

Tadej Pogačar (UAE Team Emirates)

Le double champion du Tour s’est calmé après une campagne de printemps très active qui l’a vu gagner Strade Bianche et Tirreno-Adriatico avant d’illuminer les classiques du printemps.

Pogačar a manqué la défense de son titre à Liège-Bastogne-Liège en raison d’une urgence familiale et n’a pas couru depuis sa 12ème place à La Flèche Wallonne.

Comme la plupart des favoris du Tour, Pogačar se retire en altitude avant le Tour. Une vidéo réalisée par son coéquipier Raja Majka depuis le Col du Galibier montrait Pogačar tournant les jambes dans la neige au-dessus de la montée en altitude. Pogačar s’est également rendu récemment à Livigno, en Italie, une zone d’entraînement en altitude privilégiée par temps chaud pour les pros du Tour.

Sa seule course avant le Tour sera le Tour de Slovénie, du 15 au 19 juin. Après trois départs précédents dans son tour national, il a gagné en 2021, et défendra son titre.

Primož Roglič (Jumbo-Visma)

Le dauphin du Tour 2020 a séjourné dans la Sierra Nevada, dans les montagnes du sud de l’Espagne. La plupart des coureurs de Jumbo-Visma en route pour le Tour s’y sont entraînés ensemble, avec notamment Wout van Aert et Jonas Vingegaard.

L’année dernière, Roglič a chuté lors du Tour, et il espère rester debout et aider son équipe à atteindre la première place à Paris. Jumbo-Visma a terminé deuxième des deux dernières éditions du Tour derrière Pogačar, avec Roglič en 2020 et Vingegaard lors de sa percée l’été dernier.

Vainqueur de Paris-Nice en mars, Roglič a couru pour la dernière fois à Itzulia Pays Basque en avril. La plupart des coureurs de Jumbo-Visma participent au Critérium du Dauphiné à partir de ce week-end, tandis que Sepp Kuss participera au Tour de Suisse plus tard en juin.

Geraint Thomas (Ineos Grenadiers)

Le vainqueur du Tour 2018 a récemment terminé un camp d’altitude sur le volcan Teide en Espagne. Le capitaine d’Ineos Grenadiers a révélé qu’il a réalisé “au moins 15” entrainements sur le sommet rocheux et aride, un lieu de prédilection de longue date pour les cyclistes d’élite. Il a estimé avoir passé huit mois sur le cratère au fil des ans.

Thomas n’a toujours pas gagné en 2022 et a participé pour la dernière fois au Tour de Romandie, où il a terminé 19e au classement général. Les responsables de son équipe ont confirmé qu’il participera au Tour de Suisse.

Enric Mas (Movistar)

Le grand favori espagnol vise le podium dans ce qui sera sa quatrième participation au Tour. Cinquième en 2020 et sixième l’année dernière, le coureur polyvalent espagnol devrait tester sa forme au Critérium du Dauphiné à partir de dimanche.

Comme de nombreux coureurs professionnels, Mas a profité de ces dernières semaines pour repérer les étapes clés du Tour et en avoir un aperçu. Le mois dernier, Mas et certains de ses coéquipiers ont eu un aperçu des ascensions et des finales qui se dérouleront dans les Pyrénées lors du Tour de cette année.

Mas est sans victoire, jusqu’à présent en 2022, avec une quatrième place à la Volta a Valenciana et une neuvième à Itzulia Pays Basque. Il a couru pour la dernière fois à Liège avec une 12ème place.

Nairo Quintana (Arkéa-Samsic)

Comme beaucoup de ses compatriotes, Quintana a préféré s’entraîner récemment au camp d’altitude ultime du cyclisme, sur les routes de son pays, la Colombie.

Le coureur d’Arkéa-Samsic s’est remis des blessures qui l’ont forcé à quitter le Tour de Turquie en avril, et participera à La Route d’Occitanie-La Dépêche du Midi (anciennement Route du Sud) du 16 au 19 juin pour sa seule course avant le Tour.

Quintana a remporté deux courses à étapes françaises au début de la saison, et a terminé cinquième à Paris-Nice et quatrième à la Volta a Catalunya. Le triple vainqueur du Tour sera un outsider pour le succès du Tour de France s’il peut survivre à la première moitié de la course et arriver en altitude avec ses chances intactes.

Chris Froome (Israël-Premier Tech)

Le quadruple vainqueur du Tour de France sort de son meilleur résultat depuis trois ans.

Mardi, il a terminé 11e de la Mercan’Tour Classic Alpes-Maritimes d’une journée en France. C’est son meilleur résultat depuis 2019 et sa chute menaçant sa carrière lors du Critérium du Dauphiné de cette année. Froome a aidé à mettre en place ses coéquipiers Jakob Fulgsang et Michael Woods pour terminer respectivement premier et deuxième.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.