Nasser Al-Khelaifi, a “trop de conflits d’intérêts”, selon le responsable de LaLiga.

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, a “trop de conflits d’intérêts”, selon le responsable de LaLiga.

Le président de LaLiga, Javier Tebas, a accusé le président du Paris Saint-Germain et de beIN Media Group, Nasser Al-Khelaifi, d’avoir “trop de conflits d’intérêts”. Au lendemain de la décision de Kylian Mbappé de signer un nouveau contrat lucratif avec le PSG et de rejeter une offre du Real Madrid, Tebas s’en est pris à Al-Khelaifi et a appelé à l’action.

Tebas a déclaré lors d’un événement en Espagne mercredi : “Nasser Al-Khelaifi est le président du PSG, le président de l’Association européenne des clubs (ECA), le membre du comité exécutif de l’UEFA et le président de beINSports (beIN Media Group), l’une des plus grandes sociétés de télévision au monde qui achète des droits de football [de diffusion]”.

“Il [Al-Khelaifi] porte beaucoup de casquettes, il y a trop de conflits d’intérêts et cela ne peut pas être. Cela ne peut pas arriver dans le football en 2022. Un acteur de premier plan comme lui ne peut pas être dans ces organisations et présider une chaîne de télévision qui achète [les droits de diffusion de] LaLiga, la Ligue des champions, les équipes nationales…”

LaLiga va déposer une plainte contre le PSG pour une violation présumée des règles financières concernant la signature de Mbappé dans le but de “défendre l’écosystème économique du football européen et sa durabilité.” “Je m’attends à déposer une plainte auprès de l’UEFA, si possible avant vendredi”, a-t-il déclaré. “Nous allons également déposer une action en justice en France et nous allons également en déposer une à Bruxelles. “Nous verrons ce que nous pouvons faire en Suisse.”

Tebas, qui a décrit ce que le PSG allait donner à Mbappé pour son renouvellement comme une “INSULTATION au football”, a mené les critiques ces dernières années sur le pouvoir de dépense du PSG et de Manchester City et sur la violation des règles du fair-play financier (FFP) de l’UEFA.

“Le PSG est en train de tuer le championnat français”, a déclaré Tebas. “Il existe des règles de l’UEFA pour mettre fin à ces problèmes, mais si on ne les arrête pas, le PSG va tuer le championnat français”. Ce n’est pas la première fois que LaLiga agit contre des clubs de football appartenant à l’État.

En 2018, le PSG a été blanchi pour avoir enfreint les règles FFP de l’UEFA, tandis que City a été temporairement interdit de Ligue des champions pour avoir enfreint les règles FFP en 2020, mais la sanction a été annulée par le TAS en appel. “N’oublions pas que Manchester City et le PSG ont été sanctionnés par l’UEFA après que nous les ayons dénoncés pour violation des règles du fair-play financier”, a déclaré Tebas. “C’est le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui a annulé ces interdictions dans une résolution très étrange.”

Malgré le fait que LaLiga ait manqué Mbappe, et le départ de Lionel Messi de Barcelone pour rejoindre le PSG en septembre, Tebas a déclaré que la première division espagnole continue de se renforcer.

“Pour qu’une compétition se développe, il faut faire d’autres choses, il ne s’agit pas seulement des joueurs ou des clubs”, a-t-il déclaré. “Messi a rejoint le PSG et le championnat français reçoit au total 70 millions d’euros (74,6 millions de dollars) de droits de diffusion internationaux alors que nous recevons 900 millions d’euros (959,2 millions de dollars) sans Messi et Cristiano Ronaldo.”

Ronaldo a rejoint la Juventus en 2018 lors d’un transfert de 100 millions d’euros (106,6 millions de dollars) en provenance du Real Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.